C’est quoi

…ton (vrai) métier?
J’entends chaque jour cette question – avec ou sans la parenthèse, politesse oblige. Alors pour sembler cohérente (parce que répondre photographe-écrivain-chanteuse-voyageuse ne fait pas très sérieux), je me suis creusé la tête, et j’ai fini par répondre : Inventeuse d’histoires vraies.

Au fond ce n’est que ça. Choisir l’outil pour mettre en scène le réel. Tendre des miroirs déformants pour le montrer sous différentes facettes. L’image, le son ou le texte sont des supports choisis, le reste est dans l’air, autour, à portée de main. Et à portée de regard. Je change souvent de lunettes pour ne pas m’habituer à la netteté, pour retrouver le flou.
Ne pas savoir faire. Expérimenter. Prendre les choses à la légère, pour qu’elles soient supportables. Et croire que le monde est juste assez grand pour tout ce qu’il y a à faire dedans. 

J’écoute Brel parler du talent « d’être vieux sans être adulte », et je me dis que ce qu’il nous reste de mieux à faire, c’est de continuer à jouer, sérieusement.  

15 commentaires

  1. Je suis arrivée ici à partir de votre interview oneminuteproject.com, j’ai beaucoup aimé votre message! Merci de donner envie d’aller au bout de ses projets!!

  2. Bonjour Sandra,

    je ne sais plus très bien comment je suis arrivée ici, et c’est ça qui est bien. Une vidéo TEDx dans ma pile à visionner chez Youtube, et une chanson de toi rajoutée aussi… Et quelques semaines plus tard, je regarde pour de vrai la conférence.
    MERCI. Vraiment. Tu arrives pile poil au bon moment, en cette semaine de folie intérieure, pour prononcer les mots qu’il me fallait.
    J’ai été très touchée par ton évocation des souvenirs d’école, et par la richesse de tes expériences.
    J’ai remis moi aussi les compteurs à zéro, en empruntant la même voie de l’enfance, pour tout relier et faire le choix de tout plutôt qu’une seule case. Tout est possible, et comme beaucoup de personnes ton sentiment d’urgence à vivre tes rêves a fait écho en moi.

    J’ai envie de te dire « You rock girl! »

    1. Merci beaucoup Marion. Ravie que l’on se comprenne sans se connaître.
      Je prends tes encouragements comme des petites pilules d’énergies à avaler les jours « sans ».
      Beaux projets à toi !
      Sandra

  3. Clap clap clap, fait le bruit du ricochet…
    Merci Sandra. J’ai participé au cours-atelier interactif de la School of Life « Passez à l’action » hier soir et j’en ressors toute « ricochée »…. Et parfaitement alignée . Quelle émulation! C’est le petit coup de boost dont j’avais besoin pour me mettre en contact avec mes besoins profonds. Et de surcroît , j’y ai croisé ( au moins) 5 belles personnes avec qui j’ai refait le monde jusqu’à minuit…
    Ce sont des gens comme ça qui animent ce monde et comme toi j’ai compris qu’il fallait savourer le sel de la vie à
    Je vais m’empresser de finir d’écrire mon livre et m’engager dans le coaching personnel comme j’en ai toujours rêvé pour pouvoir passer le relais…
    Jessica

  4. Bonjour Sandra,
    Merci !
    J’aurais pu m’arrêter là car pour moi le mot merci à un sens profond et sincère, mais parce que je sais que j’aurais aimé comprendre pourquoi je reçois un merci, je partir du postulat que vous aussi.
    Donc, merci pour tout, ce que vous êtes, ce que vous faites, le discours que vous tenez, votre authenticité, votre honnêteté, parce que oui vu de l’extérieur vous avez une vie de rêve, vous avez toujours le sourire, mais je ne le sais que trop bien, si être emphate c’est profiter pleinement des bons moments c’est aussi prendre de plein fouet les moins bons, les nôtres, ceux des autres. Et si être optimiste est une force, il n’empêche que nous puissions aussi être lucides.
    Alors voila merci, pour cette force que vous venez de me donner, j’hésitais à devenir coach car être un guide, un support, un tuteur est ce que je suis depuis longtemps et je sais maintenant que c’est ce que je veux faire grâce à une amie rencontrée depuis peu, mais vous le savez la valeur n’attend pas le nombre des années, et grâce à vous je sais que c’est maintenant qu’il faut que je le fasse, je ne dois plus repousser.
    Je vous souhaite une bonne continuation, de trouver 24 nouveaux amoureux, ou moins ou plus, les conventions sociales ne doivent pas nous freiner pour vivre nos vies et partager celles des autres.
    Fredd

    1. Merci cher « Coach », ravie que vous vous soyez senti à l’aise dans mon petit espace virtuel (et positif oui, bien sûr, car les moments moins souriants, je les épargne aux inconnus).
      Tous mes encouragements pour votre nouveau « cap » !
      Sandra

  5. Je vous ais découverte sur France Culture, un vieux podcast qu’il me démangeait d’écouter. A peine l’émission fini j’ai commandé votre livre ‘Je t’aime [maintenant]’. A peine reçu, je l’ai englouti, d’un seul tenant. Ce projet était courageux, audacieux et passionnant. J’ai aimé chacune des petites incursions dans votre vie, chaque petite histoire que nous livrez, et les photos, ah les photos. Enfin j’ai tout aimé quoi! J’ai ce besoin parfois de me rappeler d’où je viens, de fermer des portes du passé dans le présent, où d’en rouvrir. Pour se rappeler ce qu’il y a / y avait derrière. Je suis persuadée que nous sommes une somme de rencontre. Enfin même si tout cela est peu hésitant et versatile, vous comprenez sans doute pourquoi et à quel point votre projet a trouver écho en moi. Comme en refermant le livre, j’ai eu envie d’aller à la recherche, moi aussi, de tous les hommes de ma vie. Merci beaucoup. Sarah.

  6. Je suis en pleine reconversion professionnelle et j’ai envie de faire tellement de choses différentes autant professionnellement que personnellement, alors pourquoi s’astreindre à un seul métier ? Vous représentez la femme que je suis intérieurement et que je n’ose exprimer au grand jour…Je suis vraiment reboostée!! un grand merci Sandra !

  7. très séduite par votre intervention lors de ma covention .cela fait du ien et surtout fais reflechir pour être audacieux….merciiii pour ce super moment

  8. Quel bonheur de se faire embarquer dans son enfance, merci beaucoup!
    Et quel est ton futur projet, au fait?
    Le mien a échoué…je n’ai pas réussi à voler le stylo🙂

    1. Merci Denis!
      Je suis ravie que le cours vous ai plu. Pour votre projet de cleptomanie, persévérez (à la banque, à la Poste…) je suis sûre que vous y arriverez!
      Pour ma part, j’en ai quelques-uns en stock. Si vous me suivez cette année, vous devriez les voir apparaître ici!
      A très vite, donc.
      S.

  9. Bonjour Sandra,

    J’ai eu la chance d’assister à l’une de vos conférences récemment et j’ai été séduit (et touché) par votre parcours, tellement hors des sentiers battus et tellement vrai. Vous vivez ! Pleinement ! Et vous êtes l’une des rares personnes dont je pense qu’il soit possible de pouvoir dire cela… ce qui est dommage d’ailleurs (pour nous, les autres).

    Continuez ainsi, sans vous fixer de limites. Vous êtes une magnifique personne. Merci d’exister !

    1. Hum, que répondre à ça?… Merci? Oui, merci. Même si… Bon, on a toujours l’impression que ce genre de compliments ne sont pas mérités, voire usurpés. Ça fait du bien de sentir que tout cela a un sens (relatif). Et qu’à défaut d’être exemplaire, mon parcours peut parfois, servir d’exemple. Alors ricochez, ricochons et… désobéissons!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s